Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le point commun de tous les électeurs…

Le point commun de tous les électeurs…

Je sais, le titre est très provocateur et je suis sur qu’un godillot de droite ne doit pas apprécier du tout d’avoir un point commun avec un godillot d’extreme gauche.
Pourtant il en a un. Ils en ont même tous un, toutes couleurs et toute tendances politiques confondus. Les électeurs ont tous le même point commun.

Ce point commun c’est le « Je pense comme ».
Simple, basic même.
« Je vote pour lui, parce que je pense comme lui. ». 
« Je vote pour elle, parce que je pense comme elle. »… 

Vous allez voir que ça explique énormément de choses.

Dans un premier temps, ça explique que l’électeur ne pense pas. Du moins qu’il ne pense pas par lui même. Déjà pour ça il a besoin d’être assisté.
Vous allez me dire que c’est normal vu que tous les électeurs sont des assistés sinon ils n’auraient pas besoin de représentants pour faire à leur place. Et je vous répondrais oui.
Mais là nous somme en amont du faire. Nous somme dans la construction de l’opinion.
Comment avoir une opinion propre quand cette opinion se résume à la pensée d’un autre ?
C’est impossible. Et cette impossibilité explique la versatilité de l’opinion.
Prenons le PS (c’est un excellent exemple). Nous avons là un parti qui a renié tous les fondamentaux du socialisme. Il se nomme pourtant toujours parti socialiste et se revendique toujours de gauche. Idem pour ses militants (Ben oui, « ils pensent comme »). Alors beaucoup on fini par se barrer, mais plus par humiliation que par conviction vu que les convictions c’est un truc vachement proche de l’opinion et que l’opinion c’est le truc versatile qu’on a abordé plus haut.
J’ai pris le PS, mais ça fonctionne avec tous les partis. Les dérives xénophobes et sécuritaires en attestent. Aujourd’hui pour être élu les doigts dans le nez la couleur tendance, c’est le vert de gris.

Là mon explication en arrive au point ou on commence à comprendre qu’un parti comme le FN puisse siphonner les voix de l’autre extrême (la gauche). Le fond de commerce de ces mouvances étant l’identification d’un bouc émissaire à rendre responsable de tout. La bascule est super simple à effectuer. Il est aussi facile d’haïr un patron que d’haïr un arabe. Les deux font de parfaits boucs émissaires et en plus l’arabe est plus accessible, plus facilement identifiable que le patron. 

De toute façon, l’électeur ne fait que suivre. Il n’est donc responsable de rien. Lui « il pense comme » et ça ne veut pas dire qu’il pense. Donc il est peinard. Penser comme ça le dédouane de tout.
J’en arrive au point culminant de mon explication qui est de souligner le coté super balaise du système.
Nous nous trouvons donc dans un système ou seul les gens qui ne pensent pas « votent » (« élisent » est plus juste comme terme). 
Nous nous trouvons donc dans un système ou les élus sont élus pour des mandats non impératif. Donc pour des mandats qui ne les engagent à rien et en rien. Par des électeurs qui sont totalement incapable d’avoir une pensée en nom propre.

Vous voyez comme c’est énorme !!?
Personne n’est responsable de rien et il parait que s’abstenir (donc boycotter ça) c’est être irresponsable… 

Avouez que ça touche aux sublimes.
Sublime du foutage de gueule.
Sublime de bêtise.
Sublime d’arnaque.
Sublime de malhonnêteté morale et intellectuel.

Le plus drôle c’est qu’avec tout ça les électeurs vous sortiront toujours que nos ancêtres sont mort pour ça. Mais qu’elle insulte à leur mémoire !!!
Mourir pour ça ? 
Il faut arrêter de les prendre pour des cons.
Nos ancêtres n’étaient pas des électeurs eux. C’étaient des révolutionnaires et ils n’ont certainement pas fait la révolution pour qu’aujourd’hui on leur ponde une telle merde en leur en collant la paternité. 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article